Une leçon de tranquille efficacité

par André Eijberg

La technique de la taille directe s'acquiert au fil des années. Il faut vouloir, ne jamais désespérer, l'échec faisant partie de la réussite. Je ne crois pas que la technique soit négligeable mais elle ne me semble pas essentielle. Bizarrement, c'est cependant très souvent ce qui éblouit le plus.

Junon_soapstone_600Le choix d'une pierre, de son format, de sa texture, de sa dureté et de sa forme est une démarche déjà plus créative. Regarder cette pierre avec attention, se poser des questions et décider des options possibles en est une autre.

Ce volume qui existe, inerte, est-il plus beau couché que debout ? Ce bloc dans l'espace va-t-il garder sa lourdeur, posé sur son socle ou, au contraire, va-t-on tout faire pour qu'il se dégage, s'élève et devienne léger, aérien comme une aurore boréale ? Les plans, les arêtes vont-elles être vives ou le modelé donnera-t-il au toucher la sensation du poil, de la peau ou de la plume ? Comment obtenir les noirs, les gris, les blancs pour que la lumière joue son rôle de révélateur ? Cette pierre, une fois taillée, va-t-elle être silence, quiétude ou cri, révolte et douleur ?

Imaginons ... une femme, ou peut-être un animal ... Non, et pourquoi pas une pierre, une pierre qui ferait semblant de ressembler à une femme ...

Pour lire la suite, cliquer sur le lien : Une_tranquille_efficacité (suite)

.
Illustration : Junon Soapstone